Peïo, aujourd’hui installé à Bordeaux, est un artiste contemporain aux multiples facettes. Auteur-compositeur et interprète, il a réalisé plusieurs albums et donné de nombreux concerts entouré par des musiciens comme Alexandre Tolub, Pierre Sangra, Mamah Diabaté, Sebastien Martel, Toma Milteau ou Gabriel Druot. Ces albums sont à son image, à la fois introspectif et contemplatif, se situant entre la chanson française et les musiques du monde. Il collabore aussi sur des projets electro sous le pseudonyme Yuman.

Cette sensibilité et son goût pour la poésie lui ont valu d’être le Lauréat du 4ème concours Andrée Chedid organisé par le printemps des Poètes il y a quelques années.

En parallèle de ses créations musicales, il peint de nombreuses toiles ou réalise des sculptures. Dans la même ligne que sa musique il cherche la sensibilité de l’humanité à travers des portraits souvent féminins. On remarque à travers ses œuvres à quel point le continent Africain l’inspire au même titre que sa musique, qui se situe entre les deux rives de la méditerranée. Il faut dire que la Mer et l’Océan ont toujours été l’élément central de sa vie et sa première traversée à la voile de l’océan Atlantique il y a peu, ont renforcé son âme de voyageur et son amour pour ces espaces infinis et sauvages. On retrouve d’ailleurs cette force et cette idée de liberté à travers ses toiles ou l’abstraction et la figuration cohabitent dans un univers coloré.

Comme disait l’artiste Brassaï  et c’est certainement un leitmotiv que reprend à son compte Peïo: « C’est la hantise et le désir de l’homme de laisser une trace indélébile de son éphémère passage sur cette terre qui donnent naissance à l’art. »